Rechercher
  • Vincent Rousselet-Blanc

LE COREG HAUTS-DE-FRANCEAU VOLANT !


Ils passent plusieurs heures par jour assis, les mains sur un volant, les pieds à appuyer sur des pédales. Ils, ce sont les chauffeurs de bus, une catégorie exposée à des pathologies souvent liées à de répétitives ou mauvaises postures. Jusqu’à ce que l’EPGV passe par là pour leur prodiguer deux journées d’éveil articulaire et musculaire.


« LE COREG HAUTS-DE-FRANCE LEUR A FINALEMENT SOUMIS L’IDÉE D’UNE INTERVENTION DE L’EPGV SUR SES SITES ET TOUT S’EST ENCHAÎNÉ TRÈS VITE »

A l’origine de cette action, la rencontre entre deux « ex-étudiantes » de Master 2 RH : Doriane Garcia, directrice de formation au Coreg Hauts-de-France et, depuis début septembre, responsable du pôle développement du Coreg, et celle qui est aujourd’hui responsable du service RH de l’entreprise Tadao, filiale du groupe Transdev, en charge des transports publics dans le bassin minier du Pas-de-Calais, sur les sites de Béthunes, Hénin-Beaumont, Houdain et Grenay. « Tadao se demandait ce qu’ils pouvaient faire pour marquer dans leur entreprise la semaine de la QVT (Qualité de Vie au Travail) qui arrivait mi-juin. Le Coreg Hauts-de-France leur a finalement soumis l’idée d’une intervention de l’EPGV sur ses sites et tout s’est enchaîné très vite », raconte Doriane Garcia. Pour imaginer le type d’exercices à recommander aux chauffeurs, il a d’abord fallu se déplacer sur un site pour évaluer, en situation dans un bus, la place disponible pour les mains sur un volant, la place dans l’habitacle pour les jambes, la disposition du rétroviseur, etc.


Si bien que dès le 15 juin, le Coreg des Hauts-de-France dépêchait huit animateurs, répartis par deux sur les quatre sites de Tadao. « Un site représente 100 chauffeurs de car et une vingtaine d’administratifs », détaille Doriane Garcia. « Nous avons choisi d’aller les voir entre 11h et 15h car c’était leur créneau horaire de prise de poste, ce qui nous permettait d’en toucher le plus possible. Les animateurs ont consacré une dizaine de minutes à chacun pour évoquer avec eux leurs pathologies, principalement des douleurs aux cervicales, à la nuque, aux membres supérieurs et des hernies discales. Puis ils leur ont donné des conseils d’exercices articulaires et musculaires préventifs à réaliser. » En deux jours, l’opération aura permis de sensibiliser près de 200 chauffeurs et une vingtaine de personnels administratifs. Mais elle aura surtout eu le mérite de séduire le Codir du groupe Transdev et ses services RH et RSE, qui songent aujourd’hui à une déclinaison de cette opération au niveau régional sur les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout